Billet d’humeur : Les problèmes des jeux vidéo d’aujourd’hui
11

Billet d’humeur : Les problèmes des jeux vidéo d’aujourd’hui

Sep 29 Mike  
Spread the love

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour un petit billet d’humeur (et ça faisait longtemps !). Nous allons traiter des plus gros problèmes, à notre sens, dans les jeux vidéo actuels.

Parmi lesquels : (oui c’est juste le sommaire ^^)

  • Temps de développement insuffisant

  • Communauté ruinant l’expérience d’un jeu

  • Prise de risque quasi nulle des développeurs et cahier des charges imposé par l’éditeur. Des licences tirées en longueur

  • Version Remastered : Zéro imagination des studios de développement, facilité ?

  • Les jeux indépendants

  • Les lueurs d’espoir !

  • Et l’innovation dans tout ça … ?

  • Conclusion.

Nous allons donc essayer de voir tout ça ensemble. J’en ai souvent parlé lors de mes lives ou lors de simples conversations entre joueurs, et je voulais en faire un article !

Étant (normalement … ^^) tous fans de jeux vidéo, chaque annonce de jeu nous apporte différentes émotions. Ainsi, on peut être soit “hypé”, intrigué, vigilant, voir inquiet … On se demande même parfois ce que les développeurs on fait pour en arriver là !


Anthem : rarement un jeu ne m’avait autant hypé … Et quelle déception ! Bien sur on a tapé sur les doigts de BioWare … Mais sont-ils réellement entièrement responsable de cette débâcle ? …

Souvent, j’entends dire : “Mais bordel ce jeu est incomplet ! Je paye 60€ cette mer** à moitié terminée, bourrée de bugs … Ils foutent quoi les mecs ?
Aujourd’hui, le développement d’un jeu prend beaucoup de temps et demande certaines ressources. Et bien souvent, les dev’s vont au plus simple, ne prenant pas suffisamment de risques. Pourquoi ? Et si au final, les joueurs étaient la cause initiale de cette “déviance” ..

LES TEMPS DE DÉVELOPPEMENT

Lorsqu’un studio (ayant la chance de ne pas avoir un éditeur au cul …) prend son temps pour développer un jeu sans bug et tel qu’ils l’ont imaginé, forcément, la communauté râle : “Six ans de développement et d’accès anticipé !! Sérieux !?? Ils comptent le sortir quand ?” Et bien sur, comme vu plus haut, parfois c’est totalement l’inverse. Lorsqu’un jeu sort rapidement et donc buggé et mal optimisé, les gens râlent encore … Mais le “vite fait, bien fait” est-il de mise dans l’industrie actuelle du jeu vidéo ??

Attention : je ne suis pas en train de défendre les studios, certains cherchant eux même à nous sortir des jeux incomplets, à croire qu’ils le font exprès ! Mais selon moi, bien trop de fois la communauté est en partie responsable de la qualité finale d’un jeu !

Je vais vous citer plusieurs exemples :

Call of Duty nous sort chaque année un nouveau jeu. Et malgré le fait qu’il ne soit pas réellement différent des précédents, les gens achètent … Mais râlent quand même ! Et c’est pareil avec Battlefiled

Les FiFa : chaque année le jeu sort et reste à 90 % identique au précédent. Encore une fois, on achète le jeu et on râle !


Assassin’s Creed Odyssey : Un bon exemple de l’influence que peut avoir une communauté après la débâcle de Unity …

A présent voici un exemple similaire, mais avec une réaction tout autre de la part de la communauté:

Ubisoft nous sortait des jeux tous les ans jusqu’à l’arrivée d’Assassin’s Creed Unity ou la communauté a dit “STOP ! Arrêtez de nous prendre pour des cons ! A chaque fois vos jeux sortent buggés, prenez donc le temps de mieux les développer”. Ubisoft a donc laissé un an de plus à ses développeurs. Résultat : Origins et Odyssey étaient moins buggés que les précédents opus et se sont mieux vendus !

LA COMMU. QUI RUINE L’EXPÉRIENCE DE JEU

Autre souci : les studios ne créent plus un jeu complètement à leur image. Avec les différentes phases de développement (Pré Alpha, Alpha, Technical, Bêta, Stress test et j’en passe !), la communauté est de plus en plus souvent appelée à donner son avis. Ainsi, ce n’est plus vraiment du “bugs repport” qui est réalisé mais bien des séances de bashing sur un jeu qui n’est même pas encore sorti. Le jeu est donc basé sur les retours de la communauté et généralement, ceux qui gueuleront le plus fort auront toutes les chances d’être écoutés …



Cela touchera bien souvent sur la “casualisation” d’un jeu. Le dernier exemple en date : la fameuse minimap du dernier CoD. Beaucoup appréciaient le fait qu’il n’y en ait pas. Mais elle a tout de même été ajoutée car ceux qui la voulaient (dont quelques “influenceurs”) ont fait plus de bruit que tous les autres …

CAHIER DES CHARGES ET PRISE DE RISQUES

La plupart des studios ont ce que l’on appelle un cahier des charges à respecter. Et c’est bien souvent pour cela que les développeurs manquent de temps pour finaliser un jeu. Mais alors pourquoi ne pas leur donner plus de temps ? Tout simplement car derrière, les actionnaires attendent du chiffre ! C’est vrai qu’un jeu complet avec moins de bugs se vendrait encore mieux, mais il arrive que ça ne se passe pas ainsi :

Si un actionnaire / éditeur exige de sortir 3 jeux par an et que chaque jeu rapporte 5 millions d’€ (Attention : chiffres au pif ! ^^) soit au total 15 millions €, les dev’s n’auront d’autre choix que de sortir leurs jeux à la date fixée et respecter ainsi le cahier des charges. Peu importe que le jeu soit mal optimisé et buggé. Ils corrigeront un maximum de bugs (les bugs dit “bloquants” et “critiques”) pour rendre le jeu à peu près stable et jouable (merci les patchs “Day One”). Le reste (bugs mineurs par exemple) ne changera pas !

S’ils prenaient le temps de tout corriger et de sortir leur jeu tel qu’il devrait être, les bénéfices engendrés serait sûrement plus importants … Peut être 8 ou 9 millions au lieu de 5, mais le temps de développement serait allongé d’autant plus … Alors au final, pour un éditeur, il sera toujours plus rentable de vendre 3 jeux “vite fait, mal fait” et récolter leurs 15 millions d’€ que de n’en sortir qu’un seul, bien fini, qui ne rapportera “que” 8/9 millions.


Plein de Call of ! Plein !!!

De ce fait, pourquoi les dev’s iraient s’embêter à prendre des “risques” comme initier de nouveaux concepts de gameplay, développer de nouveau moteurs de jeux alors qu’ils connaissent si bien celui qu’ils utilisent depuis parfois plus de 10 ans … Cela ne ferait qu’allonger le temps de développement …

Et que dire de ces licences “tirées en longueur” : Assassin’s Creed, tous les jeux sous licence Tom Clancy en général, Les Call of’ / Battlefield et bien d’autres … C’est la “repompée” systématique !

Et encore une fois, les joueurs ne seraient-ils pas les premiers “fautifs” en achetant toujours les mêmes jeux “un peu foireux” tout ça parce qu’il s’agit de CoD ou de Fifa parce que c’est trop cool, super connu et que tous nos potes vont le prendre de toute façon … Si ces jeux n’avaient plus le rendement escompté, cela donnerait peut être à réfléchir aux actionnaires / éditeurs ! Nous, consommateurs, avons le choix d’acheter ou non ! Au lieu de cela, nous ressemblons de plus en plus à des oies, gavées à l’entonnoir …

LES JEUX REMASTÉRISÉS …

Final Fantasy 7 et 8, Crash Bandicoot, Resident Evil, Shadow of the Colossus, Starcraft, le futur Warcraft 3, WoW Classic et j’en passe … ! Tout est bon pour remastériser un jeu … Parce que c’est la date anniversaire, parce que “c’est comme ça” … Bien entendu, et heureusement, certains comme Final Fantasy 7 va voir ses graphismes et gameplay radicalement changer et son histoire étoffée, mais Square Enix va en profiter pour nous vendre non pas 1 jeu, mais toute une ribambelle car l’histoire a été scindée en plusieurs épisodes … Malin


Final Fantasy 7 Remake. J’avais poncé le jeu à l’époque, et je vais sûrement y retourner …

Notez que pour WoW Classic c’est un peu différent puisque c’est la communauté qui a ardemment réclamé ce retour aux sources. Mais bizarrement, après avoir crié haut et fort qu’un WoW Vanilla ne serait jamais re-développé, Blizzard a bien fait les choses puisqu’ils ont quand même fait pas mal correspondre la sortie de Classic à la chute vertigineuse du nombre d’abonnements WoW. On est effectivement bien loin des 12 millions de joueurs de l’époque de WOTLK … Malin

Mais pour moi, même si certaines de ces sorties me font royalement plaisir, je n’y vois qu’un manque flagrant d’inventivité des studios de développement. Et la relative facilité de faire du neuf avec du vieux. En jouant sur la nostalgie des joueurs, les éditeurs savent qu’ils vont encore une fois réaliser de gros bénéfices … Mais est-ce la fin du jeu vidéo ? Je veux dire, avons nous déjà tout vu, tout essayé ? N’y a-t-il plus rien à explorer, à inventer ? Plus aucun concept “un peu” novateur ???

LES JEUX INDÉPENDANTS

De manière générale, même si beaucoup d’indé se repompent les uns les autres (Il n’y a qu’à voir le nombre impressionnant de jeux “de zombies” actuellement disponibles …), on peut trouver quelques perles parmi lesquelles Super Meat Boy, The Last Night, Cup Head et bien d’autres. Parfois innovants, souvent rafraîchissants, ces jeux n’ont de toute façon pas “l’envergure” recherchée par la majorité des joueurs …


Super Meat Boy. Un jeu indé sorti en 2010, qui a même connu une suite en 2020 !

Et malheureusement, le manque de moyens de ces studios fait que le temps de développement de leurs jeux est souvent très long. Ils restent longtemps en “accès anticipé” afin de prendre le temps de finaliser le jeu et d’écouter les retours de la communauté. Mais comme vu plus haut, plus le temps de développement est long et plus les joueurs râlent ! Et cela même si l’objectif financier est très loin de ce que doit rapporter un jeu triple A …

Également, le nombre de projets indé tombés à l’eau faute de moyen et de temps est astronomique et les projets “QuickStarter” finalement abandonnés vont forcément en refroidir beaucoup !

LES LUEURS D’ESPOIR

Car oui, il y en a …. Prenons Rockstar. Ce studio nous sort un jeu tous les cinq à six ans. GTA et Red Dead Redemption ne sont certes pas la crème du jeu vidéo, mais les développeurs ont suffisamment de temps pour finaliser leurs jeux ! Prenons le cas de GTA V sorti en 2013. Il s’agit du jeu qui se vent encore le plus actuellement ! Résultat ?

  • Meilleure vente de jeu d’action-aventure en 24h (11,210 millions $)
  • Jeu vidéo le plus rapide à atteindre 1 milliard $ (trois jours) ;
  • Jeu vidéo générant le plus d’argent en 24h (815 millions $) ;
  • Grand Theft Auto 5 est indéniablement le roi de l’industrie vidéo-ludique avec ses 110 millions d’exemplaires vendus. Six ans après son lancement, Rockstar Games annonce que 93 millions de joueurs continuent d’arpenter les rues de Los Santos avec le trio Michael, Trevor et Franklin Clinton ou bien avec un personnage fictif créé pour GTA Online. (sources datant du 1-4-2019)

Les protagonistes de GTA 5

Voici les jeux les plus vendus entre 1999 et 2019 aux USA, toutes consoles confondues : (Sources institut NPD en partenariat avec IGN)

  1. Grand Theft Auto V – Rockstar Games – 2013
  2. Call of Duty: Black Ops – Activision – 2010
  3. Call of Duty: Black Ops II – Activision – 2012
  4. Call of Duty: Modern Warfare 3 – Activision – 2011
  5. Guitar Hero III: Legends of Rock – Activision – 2007
  6. Call of Duty: Modern Warfare 2 – Activision – 2009
  7. Rock Band – Electronic Arts – 2008
  8. Call of Duty: Black Ops III – Activision – 2015
  9. Call of Duty: Ghosts – Activision – 2013
  10. Call of Duty: WWII – Activision – 2017

On voit clairement que GTA V trust la première place des ventes ! Mais à votre avis, qui de RockStar Games ou d’Activision s’est fait le plus de fric au court des 20 années écoulées ? … Qui a raison ? 1 jeu tous les 6 ans, ou 1 jeu par an ? 1 jeu salué de manière unanime par la critique ou plein de jeux “bofs” … ? Acti”pognon” avec son CoD est loin devant, j’en ai peur …

Autre exemple, toujours avec Rockstar, mais cette fois ci avec Red Dead Redemption 2 qui totalise à présent plus de 23 millions d’exemplaires distribués dans le monde, sachant qu’il pointait à 17 millions huit jours seulement après sa sortie en 2019, soit 9 ans après le premier !!


The Witcher : j’ai rarement vu une série de jeux avec les relation entre les personnages aussi bien « construites ». Vos choix auront parfois une importance capitale !

Allons cette fois ci du côté de la Pologne avec le studio CD Project Red et la série des The Witcher avec en point d’orgue The Witcher 3 Wild Hunt. Ce dernier entre tout de même dans le top 40 des jeux les plus vendus toutes plateformes confondues avec plus de 20 millions de copies écoulées. (Sources : PC Gamer)

CD Project Red qui concentre même actuellement l’attention du monde vidéoludique avec son futur Cyberpunk 2077 ! Mais encore une fois, même si ce jeu devient un Best Seller, il ne sera jamais aussi rentable qu’une licence Fifa ou CoD …

ET L’INNOVATION DANS TOUT ÇA ?

Certes, The Witcher 3, RDR 2, GTA V et les autres sont loin d’être innovants. Ce ne sont “que” de très bons jeux développés dans des genres vidéoludiques ma foi bien connus. Ils sont bons, intéressants, pas exempts de tout défaut et contiennent même encore quelques bugs … Le jeu parfait n’existera jamais !

Alors pour moi, si l’on cherche de la “prise de risque” et de l’innovation, on doit plus chercher du côté des USA, et de la Californie en particulier, avec Cloud Imperium Game, le studio chargé du développement de Star Citizen et Squadron 42. Considéré par beaucoup, au mieux comme une chimère, au pire comme une arnaque, Star Citizen est devenu le jeu vidéo avec l’un des plus gros budget de développement de tous les temps (plus de 231 millions de $ financés par la communauté !). Un jeu comme Modern Warfare 2 a bien coûté 250 millions, mais seulement 50 étaient alloués au développement, les 200 millions restant servant au marketing !


Star citizen: Vers l’infini et au delà! …

Star Citizen proposera donc une foultitude de gameplays différents, avec en point d’orgue un univers entier encore jamais réalisé. Le rêve, un peu fou, d’un homme : Chris Roberts. Je ne vais pas vous décrire une nouvelle fois ce projet. Nous l’avons déjà traité en long en large et en travers sur de précédents articles. Sachez juste que, nous, nous y croyons …

Pour conclure, disons que tant que des studios comme RockStar Games ou encore CIG (Star Citizen) prendront leur temps pour sortir des jeux de qualité, à l’histoire riche et intéressante, en prenant le temps de faire les choses proprement, il y aura encore des raisons de croire que l’industrie du jeu vidéo puisse se renouveler et innover ! A noter que ces 2 studios sont leur propre éditeur. CD Project Red n’a pas cette chance, mais réussi cependant à garder une certaine liberté sur le temps alloué au développement de leur jeux.

Malheureusement, il est très difficile pour un studio de développement de prendre son temps. Beaucoup, avec la pression de l’éditeur, préfèrent aller au plus simple et évite les risques sous peine de foirer un jeu ! CoD, Fifa, BF, Clancy, Far Cry, etc … Tous ces jeux restent des licences fortes, des triples A qui amassent un pognon phénoménal alors même que les joueurs râlent dessus tous les ans. Comme si c’était devenu une “habitude” que d’acheter leur dernière mouture. Comme une évidence, parce que “mes potes vont le prendre” … Mais est-ce une bonne chose ?



Allons nous continuer à consommer / gober tous les ans ce genre de jeux, engraissant un éditeur qui n’en a rien à foutre ? Les jeux vidéo n’innovent déjà plus des masses et se ressemblent presque tous …

Mais nous pouvons tous ensemble, nous, gamers / consommateurs décider d’acheter ou non ! Nous pouvons, dans une certaine mesure, influencer l’industrie vidéo-ludique afin qu’elle se renouvelle et reprenne enfin progressivement quelques risques. Mais en avons nous réellement envie … ?

Micke et Ya’jeen.

About Mike

11 comments

Leave a comment

Type your name
Type your email
Website url
Type your comment