Cyberpunk 2077: si mauvais qu’on le dit ?
0

Cyberpunk 2077: si mauvais qu’on le dit ?

Déc 19 Mike  
Spread the love

  • Editeur : CD Projekt
  • Développeur : CD Projekt Red
  • Genre : RPG – Action
  • Plateformes : PC Windows, Ps4, Ps5, Xbox One, Xbox Series et Stadia
  • Date de sortie : 10 décembre 2020 – Pegi 18

Bien le bonjour à toi citoyen de Night City ! On se retrouve afin de décortiquer le tant attendu Cyberpunk 2077 !!!

8 années d’attente, 8 années de développement … et autant dire que ce jeu a fait et continue à faire couler beaucoup d’encre, et cela pour de nombreuses raisons : 

  • Des développeurs soumis à un crunch insupportable, 
  • Un jeu annoncé comme révolutionnaire, mais qui a beaucoup déçu à son lancement,
  • Plusieurs reports avant sa sortie,
  • Une version current gen chaotique …

Alors si vous êtes prêt à tout connaître de ce triple A tant attendu, installez vous, nous allons commencer !


Posez-vous tranquillement, on va tout vous dire ! ^^

LES GRAPHISMES

Commençons sans plus tarder avec le sujet qui fâche le plus : les graphismes ! Pour ma part, je dois dire que je suis agréablement surpris : le jeu est vraiment magnifique, haut en couleurs avec des environnements diversifiés. On ressent vraiment l’univers Cyberpunk, par le choix des jeux de lumières et l’ambiance générale. Avec le Ray Tracing c’est encore mieux !

La modélisation des personnages ainsi que les animations faciales sont magnifiquement travaillées ! Enfin un studio qui sait y faire, et qui a sûrement pris concience que la qualité des NPC jouait énormément sur l’immersion procurée … Et ça devient de plus en plus rare ! Le dernier à m’avoir bluffé de la sorte c’était bien entendu The Last of Us Part II. Ici, tout est bien travaillé pour rendre l’expérience de jeu totalement immersive et en profiter pleinement !

Bon … Vous vous en doutez, tout n’est pas parfait ! Le PNJ « lambda » (désolé …) croisé dans les rues de Night City est moins bien réalisé que les personnages principaux. Notons que plus de 1 000 PNJ de base ont été créés afin d’apporter la diversité nécessaire à l’immersion. Malheureusement, ce que je viens de dire est valable sur la version PC … Hélas sur les versions consoles « current gen » (PS4 fat & première Xbox), c’est une catastrophe ! De nombreux bugs, des graphismes fades, du clipping à gogo, des textures qui n’apparaissent qu’au bout de nombreuses secondes … Quasiment injouable.


Veuillez attendre que mon visage apparaisse svp, nous discuterons après ? ^^

Lors d’une réunion d’urgence, l’un des vice-présidents de la firme, Michal Nowalowski, a même reconnu que CD Projekt Red a trop concentré de ressources sur les versions next-gen, au détriment de la « current gen » :

« il s’agissait plus pour nous de s’intéresser, comme nous l’avions dit précédemment, aux performances PC et next-gen plutôt que celles de la génération actuelle, et nous n’avons à l’évidence pas consacré suffisamment de temps à cela. Je ne dirais pas que nous avons croulé sous une pression interne ou externe de lancer le jeu à cette date – si l’on omet une pression normale en amont de tout lancement. Ce n’était pas la cause de ces problèmes».

Source : XDA
Fort heureusement, sur PC et next gen en tout cas, les PNJ ayant la moindre importance ont reçu tout le soin nécessaire.

LE GAMEPLAY

Parlons maintenant du gameplay qui, pour le coup, n’a pas grand chose de révolutionnaire. La vue à la première personne (FPS) rend le tout très immersif encore une fois. Le fait d’être vraiment au cœur de l’action, grâce à cette vue, apporte ce petit quelque chose qui fait toute la différence à mon goût. C’est ce qui permet, lors des échanges avec un pnj, d’être totalement impliqué dans les dialogues et de se sentir important. J’ai envie de ressentir toutes les émotions que peut avoir un personnage lorsqu’il s’adresse à moi, vivre mon expérience pleinement. Je pense que l’immersion n’aurait pas été la même avec une vue à la 3ème personne, qui n’est présente que lors des déplacements en véhicule.

Comme d’habitude lors de nos conversations, nous avons la possibilité de  choisir la réponse que l’on souhaite, cette dernière pouvant avoir un impact sur le déroulement des évènements. Ne répondez donc pas trop vite quand vous avez le temps, même si parfois on doit le faire en quelques secondes seulement !

Pour finir on retrouve, comme sur The Witcher, tout le côté rpg. Vous pourrez fabriquer et/ou améliorer votre équipement (les ressources à ramasser sont donc légion !). Lorsque vous affrontez un ennemi, il faudra disposer des bonnes armes en fonction de leur DPS, des bons vêtements qui font office d’armure et des bons gadgets/améliorations qui vous seront utiles par moment ! Bien entendu, à chaque niveau vous gagnez des points de compétences ainsi que des points d’avantages à attribuer. Vous pourrez donc faire évoluer vos compétences (à l’aide des points de compétences) ainsi que les arbres de talents correspondant (à l’aide des points d’avantages). Le tout étant plutôt complet et fourni, voir même un peu déroutant au début ! 


Chacune des compétences (ici à gauche) possèdent plusieurs arbres de talents (à droite) !

La « petite chose » en plus à gérer sera notre corps, que l’on peut améliorer grâce à des implants cybernéthiques. Ces derniers sont nombreux et de différentes qualités (selon les différentes couleurs habituelles : blanc, vert, bleu, etc …) Pour le moment je n’ai presque que les implants imposés par le scénario car j’ai décidé de modifier mon perso le moins possible !


L’écran de modifications de votre personnage.

Les missions semblent assez diversifiées, sans vraiment de missions « fedex ». Elles sont en tout cas suffisamment bien « amenées » pour y plonger sans se faire prier. De plus, la map regorge d’évènements aléatoires et à chaque fois que vous changerez de quartier, le « fixer » du coin (les donneurs de quêtes principaux du jeu) ne manquera pas de vous appelez afin de vous proposer des missions ou même des véhicules à acheter. Également, la police de Night City (le NCPD) pourra faire appel à vous lorsque des crimes et délits flagrants surviennent pas loin de votre position (Si vous n’êtes pas vous même un fauteur de troubles, bien entendu !)


La MAP peut sembler un peu fouillis, mais du coup elle regorge d’activités.

Une fois à proximité d’un évènement ou d’une quête, prenez le temps d’analyser la situation, de repérer les mobs avec votre implant de scan ou pourquoi pas en hackant le système de vidéo-surveillance ? Court-circuiter un droide sera également l’occasion de bien lui faire mal alors même que le combat n’a pas commencé. Et éliminer quelques mobs furtivement ne fera que vous faciliter la vie … Bref, les manières d’appréhender un combat sont assez diversifiées. Le fight qui s’en suivra ne dépendra plus que de la manière d’utiliser vos armes et vos compétences au bon moment !

Malheureusement, l’IA du jeu est à la hauteur de toutes les autres IA de presque tous les autres jeux : d’un niveau très « Ubisoftien », très banales donc …

Les habitués du genre choisiront au moins le mode « difficile » au lieu du mode « normal », histoire de corser un peu les choses …

L’UNIVERS

Je vais conclure cet article par un paragraphe sur l’univers de Cyberpunk 2077 ! Le jeu se déroule donc dans un futur proche, dystopique, dans lequel le transhumanisme est monnaie courante. De puissantes mégacorporations règnent en maitre et ont relégué les gouvernements au rang « d’hommes de paille » ! Des armées de mercenaires, à la solde des « Corpo », ont remplacé la police, qui n’est plus bonne qu’à se prendre les balles des gangs de rue.

Le point d’orgue de cet univers est NIGHT CITY, une ville basée en Californie, ou la technologie coexiste avec une société humaine dégénérée. La ville est très grande et dense, avec une belle verticalité. Chaque ruelle, chaque lieu est unique en son genre. On peut y croiser des quartiers riches comme des quartiers pauvres où tout se règle à coups de revolver comme à l’époque des westerns. Donc attention où vous mettrez les pieds ! Et si vous vous préoccupez de choses qui ne vous regardent pas, vous pourriez bien finir dans un bain de sang ! 


Night City dans toute sa « splendeur » …

A noter que vous devrez commencer votre aventure en choissant vos origines : nomade, corporatiste ou enfant des rues. Ce choix modifiera le début de votre histoire, le comportement de certains pnj à votre égard, ainsi que certains choix de dialogue dans vos réponses. Chaque origine propose donc un lieu de départ et un background qui est fortement connecté à l’histoire d’origine. Cela permettra aussi, je pense, une certaine rejouabilité !

POUR RESUMER

Je pense globalement avoir fait un bon tour d’horizon. Je ne peux pas trop m’étaler d’avantage sur mon test sans rentrer dans les spoils et comme je l’ai dit plus d’une fois en live : le jeu est plus plaisant « manette » en main (ou clavier/souris hein ! C’est vous qui voyez ^^) que de lire un résumé ou même de regarder un autre y jouer ! 

Pour ma part, j’ai totalement été séduit par Cyberpunk 2077 ! Je tiens à préciser (au cas ou vous aviez encore un doute ^^) que je l’ai testé sur Pc et que je suis bien entendu au courant des problème sur la « current gen ». Alors est-ce que je vous recommande ce jeu ? Hummm … Si l’optimisation pas encore au top et les quelques bugs présents (sur PC !) ne vous font pas peur, foncez ! Skyrim et The Witcher 3, pour ne citer qu’eux, ont aussi eu le droit à plusieurs patchs avant de devenir parfaitement jouables après tout. Mais si tout cela vous freine, alors passez votre chemin et revenez d’ici quelques mois le temps que les développeurs déploient les patchs qu’il faut !

Pour les joueurs consoles, sur les premières PS4 et Xbox One, je pense effectivement qu’il faudra attendre pas mal de temps avant d’y voir une amélioration notable. Les joueurs avec des « current gen » plus récentes ont a priori bien moins de problèmes. Le jeu à l’air parfaitement jouable sur la next gen, fort heureusement !


Note de Ya’jeen : « J’aime vraiment le genre RPG. Badur’s gate, Dragon Age, The Witcher, etc … Tous ces jeux ont réussi à me prendre aux tripes ! MAIS … Ils sont tous du genre « Médiéval Fantastique » (ou Sword and sorcery) … Du coup j’ai vraiment hésité à acheter ce jeu : l’univers cyberpunk allait-il me plaire au final ? Troquer mes donjons, sortilèges et épées contre des rues crasseuses, implants et guns en tout genre … Comment vous dire que ça ne coulait pas vraiment de source ! Et bien … Spoiler alerte : Je kiffe ! Si vous aussi, le genre cyberpunk vous laisse perplexe, je ne peux que vous encourager à tenter l’expérience … ^^ »


LES POINTS POSITIFS ET NEGATIFS

Les points positifs :

  • Un univers dense et détaillé signé CD Projekt Red !
  • La création du personnage assez poussée
  • Un scénario de qualité et une aventure captivante 
  • Une excellente immersion, on se sent vraiment impliqué 
  • Des animations faciales et une gestuelle soignées 
  • Une ambiance réussie et une mise en scène de qualité
  • De bonnes durée de vie et rejouabilité

Les points négatifs :

  • La conduite des véhicules qui aurait pu être mieux !
  • Une optimisation pas encore au top
  • Encore pas mal de bugs présents
  • Une IA … Aux fraises. Mais on est habitué, malheureusement …   
  • Un arbre de compétences parfois trop fouillis !

LES NOTES

  • Gameplay : 16/20
  • Graphismes : 17/20
  • Immersion : 18/20
  • Scénario : 17/20
  • Bande son : 18/20

Vous l’aurez compris, aucun jeu actuel ne sera jamais parfait … Surtout dès sa sortie ! Mais je me suis tout de même laisser prendre par l’univers proposé par CD Projekt Red. Cyberpunk 2077 mérite, selon moi, la note de 17/20 !

Houla … On a rien vu ! ^^

About Mike

Leave a comment

Type your name
Type your email
Website url
Type your comment