Days Gone : Bienvenue dans l’enfer de l’Oregon !
0

Days Gone : Bienvenue dans l’enfer de l’Oregon !

Avr 30 Mike  
  • Gameplay
  • Graphisme
  • Histoire
Spread the love
Salutations à vous tous ! On se retrouve afin de parler du très attendu Days Gone ! Nous allons voir ensemble si la bête valait le coup ou si c’était une hype pour rien …

Le projet a débuté en 2015 et sa première annonce date de 2016. Réalisé par le studio SIE Bend Studio, connu pour avoir créer la licence “Syphon Filter” (très bonne licence de jeu d’infiltration que je recommande fortement pour les joueurs rétro). Déjà à cette époque, le studio faisait parler de lui avec ce jeu doté d’un super scénario. Les revoilà donc en 2019 avec Days Gone ! Et croyez moi, ils ont fait fort !

Graphismes & environnements

Pour situer l’aventure, c’est la côte Ouest des États Unis qui a été choisie, plus particulièrement l’état de l’Oregon. Et tout s’y prête à merveille ! Paysages, ambiance, jeux de lumières, conditions météo, … Tout y passe pour que nous, joueurs, y plongions facilement ! Il aura fallu 4 ans pour réaliser le tout, et on sent que les développeurs ont pris leur pied, malgré une petite équipe de 100 personnes !

Parfois, alors que l’on se balade à moto, on se laisse rapidement prendre par la beauté du paysage. On en oublierait presque que l’on vit actuellement dans un monde post-apo ! Les forêts sont hautes en couleurs et très détaillées ! Les villes sont très bien réalisées. Une bonne ambiance s’y dégage malgré les ravages de l’épidémie. On se laisse emporter par notre imagination afin de deviner comment elles étaient avant les événements.

Les personnages, ainsi que les mutants sont très bien modélisés. On notera tout de même que les expressions des visages ne sont pas suffisamment poussées. Mais on leur pardonne facilement ce petit détail lorsque l’on voit tout le travail effectué à côté !
 
Magnifique moment, avec de magnifiques jeux de lumière !

Gameplay : une liberté totale offerte aux joueurs

La prise en main du jeu se fait assez rapidement ! On est totalement libre de faire ce que l’on souhaite, et pas forcément obligé de suivre l’arc scénaristique ! On peut visiter chacune des maisons que l’on croise sur notre route, fouiller les véhicules, … Pour ces derniers, la fouille se limite aux coffres et aux capots. En principe, au niveau du moteur, on trouve de la ferraille qui servira à réparer vos armes de mêlée ou votre moto. Vous pourrez même créer un silencieux à l’aide d’un filtre à particules ! Vous ne serrez donc jamais à court de matériaux. Dans les coffres, on pourra trouver d’autres ressources comme des :
  • Bandages
  • Munitions
  • Chiffons
  • Combustible
Le seul petit reproche que je peux faire arrive lorsque l’on fouille les maisons. On y trouvera certes des ressources utiles, mais trop souvent les mêmes … J’aurais aimé trouver des armes, de la monnaie, etc … ! Concernant la récolte de ressources, même lorsque vous êtes en pleine forêt, vous pouvez trouver des choses utiles :

  • Branches, pour créer des carreaux d’arbalète,
  • Champignons, qui serviront de monnaie d’échange pour recevoir une prime,
  • Ainsi que quelques plantes.
On notera également que lorsque vous tuez un mutant, vous pourrez looter ses oreilles ! Au début, on ne comprend pas leur utilité. Je me suis même dit : “ça serait pas un petit clin d’œil à Daryl Dixon de The walking dead ?” Et oui, dans la saison 2 de la série, notre cher Daryl se crée un collier à partir d’oreilles de rôdeur ! Mais en réalité, dans Days Gone, elles vous serviront également pour récupérer votre prime !

Bon, ça fait plusieurs fois que j’écris le mot “Prime”, et vous vous demandez sûrement de quoi je parle ? Ce que vous devez savoir c’est qu’il n’y a pas que l’histoire principale qui vous occupera. Vous aurez aussi des objectifs à accomplir ou missions secondaires, du genre : Un fou furieux retient en otage un survivant piégé dans sa voiture, et des mutants l’empêchent de s’enfuir ! Vous êtes libre de l’aider, ou non … Si c’est le cas, vous aurez le choix de l’envoyer dans un des deux camps de survivants. Et attention à bien choisir, car chacun des deux camps vous offrira une récompense différente !

Vous aurez aussi à nettoyer la ville de nids de mutants. Pas d’inquiétude pour les trouver, puisqu’ils seront souvent indiqués sur le radar ou Deacon vous fera savoir qu’un nid se trouve à proximité … Et il le fait toujours savoir !

Il arrive aussi que vous vous fassiez attaquer lors de vos petites balades à moto, soit par des mutants, loups, ou fous furieux qui vous arrêtent net avec un tir de sniper ! (prévoyez de retaper votre moto avant de partir …)

Ce que j’aime bien dans ce jeu, c’est de faire toujours attention à l’essence de notre bécane. On est parfois tellement concentré sur l’exploration qu’on peut en oublier ce détail … On risque donc de se retrouver avec un gros manque de carburant ! Je ne suis jamais tombé à sec, mais j’ai déjà été forcé de laisser la moto sur place de continuer à pied jusqu’à la ville la plus proche !


Tout au long de votre aventure vous devrez faire évoluer Deacon via trois arbres de compétences qui amélioreront 3 capacités spécifiques :
  • Endurance
  • Vie
  • Concentration

Les systèmes de combat : CàC & avec armes

Je voulais à tout prix parler de ce point … Avant de commencer, je tenais à dire que je suis joueur Pc, et que si je joue à la Ps4 c’est uniquement pour les exclusivités. Donc je dois dire qu’à titre personnel, j’en bave cruellement pour viser en jeu malgré le système d’aide à la visée ! Cependant, je dois admettre que les sensations de tir sont plutôt réussies.

En revanche, je suis moins fan du corps à corps. Non pas pour son efficacité, car il m’a souvent sauvé de situations difficiles, mais parce qu’on on a du mal à ressentir la brutalité des coups que l’on porte. Je me souviens que dans Last of Us par exemple, on ressentait bien la rage et puissance de nos coups !

Une mise en scène spectaculaire & un scénario mystérieux !

C’est direct la première chose que j’ai ressenti, dès mes premières heures de jeu. Chaque fois que l’on avance, l’histoire se dévoile petit à petit ! D’habitude, on sait où l’on met les pieds. Mais ici, le jeu commence direct en plein merdier et vous lâche dans la nature … Alors on se dit :”ok, il s’est passé un gros bordel” … Mais dès que l’on trouve les premiers indices, on se dit : “mais Put**** ! Qu’a-t-il bien pu se passer pour causer l’extinction de cette région !”. Bend Studio a super bien fait les choses, car en plus de revivre les événements à travers de petites cinématiques, on revit également le passé de Deacon au travers de flashbacks, ce qui nous fait découvrir l’histoire peu à peu …

Dès la première scène, on sent que les développeurs ont fait les choses proprement et, bordel, j’en ai eu des frissons ! Surtout au moment où Deacon hôte la vie à un humain qui pleure la mort de sa femme. J’ai ressenti la force de la mise en scène ainsi que la tristesse du héros lorsque qu’il réalise son geste de survie !

Je tiens à féliciter cette petite équipe de 100 personnes pour avoir réalisé un tel jeu !

Conclusion :

J’ai vu beaucoup de médias ou joueurs le démonter car ils ne trouvaient pas ce jeu “si énorme que ça”, qu’il n’avait rien de révolutionnaire … Mais qui a dit qu’ils avaient l’intention de révolutionner le genre ? Ils ont simplement eu l’envie de créer leur propre jeu de zombies, à leur manière, et ils l’ont super bien réussi ! J’ai été totalement séduit par le jeu, l’histoire et l’environnement !


Points positifs :
  • Sublime !
  • Un scénario de qualité !
  • Un Deacon très attachant !
  • Surprenant !
  • Une ambiance très réussie !
Points négatifs :
  • Chute de FPS,
  • Temps de chargement beaucoup trop long !
  • Visée des armes pas toujours géniale.
Nous attribuons la note de 18/20 !
 

About Mike

Leave a comment

Type your name
Type your email
Website url
Type your comment